Futures trading, qu’est ce que le marché des futures ?

Le trading sur futures est peu connu du particulier plutôt habitué aux marchés actions. Pourtant les parcours des « traders qui durent » ou des « traders qui en vivent » se rejoignent souvent sur les marchés des futures. Y a t’il une raison à cela ?

Découvrons déjà en quoi consiste ces marchés…

Définition

Un future ou bien contrat à terme, est un contrats standardisé (les règles et les modalités sont définies à l’avance ), portant sur :

  • un produit donné (matière première : blé, pétrole, métaux, ou instrument financier :indice boursier, cours, taux etc..)
  • une quantité déterminée
  • à une date (échéance: les plus fréquentes sont les échéances trimestrielles : mars, juin, septembre, décembre)
  • à un lieu donné.

Plus simplement elle permet à un opérateur de

s’assurer ou de s’engager

sur le prix et quantité d’un produit

à une date future.

Si autrefois la négociation se faisait à la criée, encore pratiquée sur le CBOT (Chicago Board Of Trade) elle est de plus en plus abandonnée pour la négociation électronique.

Exemple:
Imaginons que vous êtes producteur d’un produit donné. Aujourd’hui sur le marché au comptant, vous savez combien vaut votre produit; ce que vous ignorez, c’est le prix auquel vous pourrez le vendre dans 5 mois. Pour éviter de perdre de l’argent si les prix venaient à connaître une chute inattendue, vous pouvez vendre dès aujourd’hui votre produit que vous livrerez dans5 mois mais à un prix que vous fixez dès maintenant.

Si les contrats à terme sont initialement prévus pour se couvrir contre des variations de prix, à l’image des options et des warrants, ils sont désormais utilisés en majorité pour du trading spéculatif . Les contrats vont rarement à leur terme mais sont utilisés comme de purs instruments financiers à très fort levier.

En pratique

Prenons comme exemple le contrat FCE (contrat future de l’indice CAC40).

  • 1 contrat ou lot (valable pour tous les futures) représente la plus petite unité de négociation.
  • Pour chaque contrat 1 point d’indice vaut 10 €
  • Lorsque vous achetez 1 contrat FCE (si indice à 4500 par ex) il représente 45 000 € (4500 X 10€)
  • L’échelon minimum de cotation représente 0,5 point d’indice soit 5 € (le pas de cotation en quelque sorte)
  • Vous devez avoir un dépot de garantie chez votre courtier (entre 1000€ et 5000€ suivant les courtiers par contrat négocié)
  • Les frais de commissions sont minimes (4€ à 10 € A/R par contrat sur le FCE) comparés à 45 000 € déplacés ils représentent un grain de sable…

Un des intérêts du contrat FCE est le fort effet de levier des opérations. En effet, lorsque vous achetez un contrat, aucun montant est débité de votre compte mais le bilan des opérations en cours ou débouclées est fait chaque soir, ce sont les appels de marge (ceux pourquoi vous devez avoir un dépot de garantie chez votre courtier) . Celà ne vous empêche pas de garder des positions plusieurs jours (overnight). Admettons que votre dépôt de garantie est de 2000 € par contrat, il permet de mesurer l’importance de l’

effet de levier

Exemple:
Lors d’une séance de trading
Vous achetez le matin 1 contrat à 4500.
Revente l’après midi de 1 contrat à 4550.
Vous avez gagné 50 points d’indice, soit 500 €. (50 points x 10€ le point)
Le soir, lors de l’appel de marge cette somme sera créditée aussitôt sur votre compte.

Votre dépot de garantie de 2000 € vous permet d’acheter 1 contrat FCE de 45 000 €.
500 € représente une plus value de 25% par rapport au montant de votre dépot de garantie de 2000 €.
La variation du FCE a été de 1.11%
Le levier est ici de 22,5. Il peut énormément varier suivant le support, votre dépot de marge etc…

Bien sur les courtiers vous demanderont un « deposit » (somme initiale) minimum qui couvrira beaucoup plus que le dépot de garantie d’1 seul contrat.

Conclusion

Vous êtes donc prévenu, faire du trading sur les marchés de futures ne se fait pas à la légère, même si certaines offres de courtiers permettent d’avoir un dépôt de garantie beacoup plus petit, celà ne fera qu’augmenter l’effet de levier en conséquence. Il est recommandé d’attaquer ces marchés avec une certaine expérience des marchés financiers en générales, surtout en day trading, ainsi que de solides bases en « money management« . On se dirigera ensuite vers des marchés qui correspondent à notre tempérament mais aussi notre technique, a savoir que le Bund (future sur taux) est le marché en zone Euro le plus traité (gage de liquidité) qu’il semble être un bon choix pour un opérateur débutant, qu’il pourra ensuite se diriger vers des marchés beaucoup plus réactifs, en zone euro je pense au DAX, et en zone DOLLARS aux e-mini (Mini DOW, mini NASDAQ, mini RUSSELL etc..)

Toutes les conditions réunies ci-dessus font des futures, des marchés fascinants et surtout très prisés des professionnels, institutionnels… et des membres de ce blog !

Laisser un commentaire